REACTION AUX DECLARATIONS DE M. GALY A FRANCE 3

Publié le par ADCV

Dans le reportage consacré au dépôt des dossier pour le rattachement en Sous-Préfecture de Grasse, la parole a été donnée à Monsieur GALY qui a tenu des propos mensongers à la limite de la calomnie contre notre collectif.
 
En effet, notre démarche est honnête, nous avons toujours expliqué précisément aux personnes rencontrées l'objet de notre démarche. Nous n'avons jamais menti sur le but de cette procédure : le rattachement à la commune de Mouans-Sartoux.
 
Contrairement à ce que prétend M. Galy, les habitants du quartier n'ont signé qu'un seul document : la demande de rattachement au texte clair et explicite. Les signataires n'ont donc pas été abusés.
 
Monsieur le Préfet à qui nous avons remis l'ensemble du dossier pourra en attester.
 
D'autre part, nous avons travaillé à partir des listes électorales que la préfecture des Alpes Maritimes a bien voulu nous transmettre puisque la mairie de Mougins, malgré nos courriers en recommandé et relances, ne nous a  jamais transmis ces documents en contravention avec l'article L28 du Code Electoral.
 
Par ailleurs, des employées de la mairie de Mougins qui ont été formellement reconnues ont démarché à leur tour dans notre quartier pour faire signer des rétractations, des pétitions pour IKEA. De nombreux signataires nous ont alerté car ces employées ont noté les noms des personnes qui ne voulaient pas signer. A quelles fins ? Nous avons demandé à M. Galy par lettre recommandée dont copie à M. le Préfet, des explications sur la destination de ces informations notablement collectées sans l'accord expresse des personnes concernées en contravention avec l'article 32 de la Loi n° 78-17 du 6 Janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés . A ce jour nous n'avons pas de réponse de la mairie de Mougins. Pour une totale transparence de notre action nous avons tenu à informer les habitants de leurs droits (confidentialité de la procédure, d'une part et droit d'accès aux données les concernant,  conformément à la loi informatique et liberté, d'autre part) . Il faut remarquer cependant que malgré les pressions de la mairie de Mougins, aucun signataire n'a souhaité se rétracter.
 
En conclusion, Monsieur GALY, au lieu de prendre en compte le mécontentement des habitants du quartier Saint Martin qui sont totalement sacrifiés sur l'autel du profit, continue de nous traiter avec mépris, arrogance et mauvaise foi. C'est indigne de la part du premier élu et premier magistrat de la commune.
 
Oui à IKEA AILLEURS

Publié dans contre ikea mougins

Commenter cet article

un habitant du quartier 06/02/2007 11:29

a une réaction plus juste (pour qui ?)
Madame ou Monsieur,
 

Je fais partie de ces personnes ayant fait du porte à porte, sur leur lieu d’habitation, pour faire signer cette pétition. J’ai dans un premier temps décliné mon identité, habitant de ce quartier. J’ai expliqué ma démarche légale et honnête dans le cadre du collectif des habitants du quartier St Martin pour le rattachement à la commune de Mouans-Sartoux. Je n’ai obligé personne à signer contre sa volonté. J’ai bien expliqué les raisons de cette pétition : rattachement à la commune de Mouans-Sartoux avec tous les avantages s’y afférant (proximité du fait que déjà bon nombres d’entre nous utilisons les commerces et les infrastructures sportives et culturelles, impôts locaux et taxes d’habitation moindres, accès à des services publiques de proximité à pied (mairie, poste, crèche collective, lycée, école, etc …), cantine bio et garderie avec animateurs pour nos enfants. Il était inutile de mettre en exergue l’état d’abandon de cette partie de Mougins « Village vert » dans laquelle nos enfants, nos femmes et nos parents âgés n’ont même pas de trottoirs correctes sur lesquels se déplacer, pas de structures d’accueil « petite enfance », pas d’annexe de Mairie ou poste comme certaines personnes âges souhaiteraient pouvoir en bénéficier. Les habitants de ce quartier sont conscients des difficultés actuelles de circulation, de pollution, de bruit dans ce secteur et le projet d’implantation de ce projet, a été la goutte d’eau qui a fait déborder la mer (le vase n’étant pas assez grand pour symboliser le mécontentement, voire le ras-le-bol de certains des habitants du quartier). Lors de mon passage auprès de ses habitants, j’ai été confrontée à des personnes indécises, à des personnes contre ce projet et des personnes qui avaient également peur de pression en fonction de leurs emplois. J’ai respecté leurs choix et compris également leurs situations très particulières ainsi que leurs arguments. Je n’ai pas insisté, ni essayé de convaincre. Je n’ai pas non plus noté leurs noms pour les cataloguer de quelques façons que ce soit. Je suis passée une fois chez les personnes présentes et je suis retournée une deuxième fois chez les personnes absentes.
 

Même si la démarche a un côté « militant » par son action, elle m’a apporté également beaucoup sur le plan  humain en allant à la rencontre des gens de mon quartier et aller bien au-delà « d’un bonjour ou bonsoir » conventionnel.
 

La confusion pour, peut-être certains d’entre eux, a été la soudaine venue de deux employées municipales, avec des intentions contradictoires aux nôtres et surtout plus ou moins suspectes. D’ailleurs, certains riverains leur ont posé des questions auxquelles elles n’ont pu répondre devant en référer au Maire.
 

Donc quand Monsieur GALY dit aux médias ces personnes ont été bernées, trompées et ont signés à plusieurs reprises, pensant que c’était une pétition contre IKEA, je vous le confirme que ses propos ne sont ici que des mensonges (une fois de plus) afin de disqualifier notre démarche citoyenne et apolitique.
 

 

reaction plus juste 05/02/2007 23:18

si vous êtyes si sûr de vous pourquoi attaquer les propos de richard galy???? pourquoi justifier votre démarche. d'ailleurs c'est la même procédure quand novembre 1989 initié par monsieur aschieri via une collectif du même genre...vous devez vous renouveller dans la façon de mobiliser les médias...bon courage....il ne vous reste plus qu'à partir mourrir à l'ombre du cube vert de m-s

mouginois 05/02/2007 21:18

Mouginois, je vous remercie par avance de bien vouloir m'excuser pour les propos desastreux prononcés par mon maire sur France3 ce vendredi.
Je me sens un peu responsable de notre élu et navré des dérives de son comportement. En effet, j'ai voté pour lui lors des dernières municipales, convaincu que son jugement serait celui d'un MEDECIN confronté aux dangers sans cesse dénoncés de la pollution de notre planète, de ce mode de vie que nous avons nous-mêmes introduit et qui s'avère une catastrophe environnementale, sociologique, politique, économique...humaine, en un mot.
Ses déclarations scandalisent, à juste titre, les habitants du quartier de St Martin, citoyens responsables, électeurs qui, comme moi, découvrent le cynisme de ce personnage, à mes yeux désormais non seulement non fréquentable mais dangereux.
Mais je saisis l'occasion que vous me donnez d'exprimer ma honte en vous citant deux phrases écrites par l'administratrice de l'Ofice du Tourisme de ma ville (elle habite à St Jeannet et a dû, je pense, soutenir son propre maire lorsqu'il a, avec son collègue de La Gaude, refusé l'extension de Malongo) . Elle écrit de Mougins 
"nous avons une image de destination de luxe" et, plus loin, "vous avez la chance de vivre dans une commune de prestige". Les gens moyens, les travailleurs, les artisans, les petits.... seront ravis !!