LE COLLECTIF ST MARTIN INTERDIT D'ANTENNE RMC

Publié le par Collectif Saint Martin Nord

Le Collectif des Habitants du Quartier Saint Martin Nord, invité par RMC à débattre sur les ondes, mais finalement écarté du débat, désire rendre publique la mise au point adressée à la station :


 

"Objet : Refus de débat de M. Galy, Maire de Mougins

Madame, Monsieur,

Vous nous avez sollicité le 5 courant pour participer à un débat centré sur le projet Ikea Family Village de la commune de Mougins dans le quartier Saint Martin Nord et la demande de rattachement des habitants de ce même quartier à la commune voisine de Mouans-Sartoux.

Or nous apprenons ce jour avec surprise que M. Galy, Maire de Mougins, s’est opposé à notre participation au motif qu’un débat était impossible avec notre Collectif.

Nous tenons à faire ici les mises au point suivantes :

- Tout débat sur ce sujet ne peut ignorer notre démarche motivée et cohérente même si celle-ci déplait à notre Maire.

- Le refus de M. Galy de nous voir intervenir publiquement dans cette affaire suffit à démontrer que la seule partie opposée au dialogue est bien la Municipalité de Mougins et non pas notre collectif comme il le prétend.

Nous tenions à vous informer de ces éléments, nécessaires de notre point de vue pour offrir à vos auditeurs une vision plus globale et objective de la situation actuelle au quartier St. Martin Nord.

Veuillez recevoir, Madame,  Monsieur, nos sincères salutations.

Le Collectif"

 




Prise de position.

Publié dans contre ikea mougins

Commenter cet article

mitch 09/02/2007 19:57

je n'ai que un seul conseil à vous donner (les habitants de ST Martin) : continuez à vous battre pour obtenir le rattachement à Mouans Sartoux et surtout si d'ici la vous êtes toujours sous la juridiction mouginoise faites bien sentir dans les urnes votre mécontentement ; ceci est une vraie réponse démocratique!!! nous avons les armes pour faire avancer le bon sens, même dans les Alpes Maritimes, tout n'est pas perdu. Même si nous avons remporté une bataille contre les bétonneurs, la guerre n'est pas encore gagnée.