IKEA, UNE AFFAIRE QUI MARCHE, 2ème partie.

Publié le par ADCV

Les fins de mois difficiles de SHIVA.
 
IKEA fait travailler Shiva en Inde. La trentaine, elle nous dit gagner 2300 roupies (39 euros).
Salaire : environ 1,60 euro par jour
Elle paie 500 roupies par mois pour se rendre en bus à son travail.
 
Transports : environ 0,34 euro par jour
 
Sur ce salaire, trois personnes vivent : son fils, sa mère et elle. C’est la vieille qui cuisine. Pas ce feu d’artifices d’arômes que l’on peut découvrir dans les restaurants indiens des villes européennes. Ou alors la version Resto du Coeur. " On mange simplement, de la soupe ou de la sauce avec du riz surtout ".
Et la viande ? " Oui. Une fois par semaine, le dimanche. Mais pas ce dimanche parce que c’est la fin du mois ". L’interview se déroulait le 20 mai 2006… Ici, il ne s’agit pas de regarder à la moindre dépense pour se faire passer pour un milliardaire original.
La " responsabilité sociale " d’IKEA n’a pas meublé l’habitation de Shiva : deux pièces pour quelques calendriers au mur, des photos en noir et blanc, deux paillasses, deux petits coffres en guise de garde-robe. Une horloge, des divinités. Pas d’étagère Billy ou de lit Malm en vue. Vivre dans un 45 mètres carré à trois est encore plus facile quand il est vide.
Si Shiva gagnait un peu plus d’argent, " nous prendrions une cuisinière au gaz avec une bonbonne. Cuisiner au feu est pénible avec toute cette fumée dans les yeux. Et lors de la saison des pluies, c’est difficile de trouver du bois sec. Et collecter ce bois est un gros travail ".
Mais puisqu’elle est un de ces coûts à strictement limiter et qui justifie la présence d’IKEA en Inde, Shiva ne gagnera pas plus.
EXTRAIT DU LIVRE : "Ikea, un modèle à démonter" de Olivier Bailly, Denis Lambert, Jean-Marc Caudron, Editions Luc Pire.
SOURCES :
AMRF (Alternative Movement for Research and Freedom Society), Labour conditions in Ikea’s supply chain. Case studies in Bangladesh, Amsterdam : SOMO, 2006.
SAMY L.A. and VIJAYABASKAR M., Codes of conduct and supplier response in the IKEA value chain : the case of handloom home furnishing suppliers in Karur, South India,AREDS and MIDS, 2006.

A lire également : "Les longues journées de Sonia" sur le site web www.madeindignity.be

Publié dans contre ikea mougins

Commenter cet article